• Admission 2020-2021
  • L'UFAR A 20 ANS
  • rentre a l'UFAR
  • Projet UFAR20+
  • Promotion 2019 Victor Hugo
  • Bibliotheque

Le jury a désigné le gagnant du « 1er Prix de l’espoir francophone »

En début de l’année, L’Institut Tchobanian en collaboration avec l’UFAR, les éditions Sigest et différents partenaires institutionnels et privés avait lancé le concours pour le « 1er Prix de l’Espoir francophone », destiné à récompenser un article écrit par un(e) étudiant(e) ou une équipe de 2 coauteurs de 3e ou de 4e année sur un thème proposé par l’organisateur. 

Les nominés à cette première édition du concours étaient :

  • BERBERYAN Sergey (Comment voyez-vous l’avenir d’un jeune en Arménie ? Qu’attendez-vous de l’État ?)
  • DAYAN Robert (Le développement du tourisme en Arménie : atouts et préalables)
  • MKRTCHYAN Hayk (Les nouvelles technologies au service de la démocratie : leurs apports et leur nécessaire encadrement)
  • ALEKSANYAN Ruzanna (Le développement du tourisme en Arménie : atouts et préalables)

Le Jury était composé comme suit :

  • Henry Cuny (ancien ambassadeur et président du jury)
  • Hamlet Gasparian (ancien ambassadeur)
  • Naïra Manukyan (universitaire)
  • Tigrane Yegavian (écrivain)
  • Hélène Richard-Favre (écrivain)

« Le jury remercie les étudiants qui ont participé à cette première session du Prix de l’espoir francophone, prouvant ainsi leur intérêt pour les problématiques auxquelles est affronté l’avenir de leur pays. Il a été particulièrement attentif à l’engagement personnel des candidats et à leur capacité à dégager des lignes directrices et des approches innovantes pour le futur. La qualité rédactionnelle en français a constitué aussi un élément d’appréciation important mais non déterminant à lui seul, l’UFAR ayant été conçue dès le départ comme un laboratoire d’idées et d’acquisition de compétences pour le développement de l’Arménie.

Les candidats qui n’ont pas remporté le prix cette année peuvent à nouveau tenter leur chance l’année suivante, éventuellement en tandem, en capitalisant sur l’acquisition de nouvelles connaissances et leur perfectionnement rédactionnel en français.

Nous espérons que les sessions des années ultérieures, dans un contexte affranchi de la crise sanitaire mondiale, attireront un nombre plus élevé de candidats, témoignant ainsi de leur implication dans la modernisation de leur pays. »

Le président du jury

Henry Cuny

Ancien ambassadeur

 

Le gagnant est Sergey BERBERYAN (étudiant de 3e année en Droit) auquel le jury adresse ses chaleureuses félicitations.

La remise du Prix (cofinancé par l'Institut Tchobanian et l'UFAR) aura lieu début juillet 2020, dans les locaux de l’UFAR et le gagnant sera récompensé avec la somme de 600 euros. Son article sera publié dans la revue Europe et Orient.