• L'UFAR A 20 ANS
  • rentre a l'UFAR
  • Projet UFAR20+
  • Promotion 2019 Victor Hugo
  • Bibliotheque
  • Vie culturelle

59 étudiants de l'UFAR partent en stage à l'étranger

Tous les ans, les meilleurs étudiants de quatrième année de l’UFAR partent faire un stage de 7 semaines à l’étranger : en France, et depuis quelques années en Suisse et en Belgique. Cette année 59 étudiants seront accueillis dans des entreprises et administrations à Paris, Lyon, Nice, Marseille, Toulouse, Genève et Bruxelles. Les stages professionnels sont une phase importante dans les études car ils permettent d’appliquer les connaissances acquises sur des cas pratiques et de développer des compétences professionnelles. 


En vue du départ, les étudiants ont rencontré aujourd’hui le Vice-Recteur en charge des relations extérieures et de la qualité M. Arayik Navoyan ainsi que les stagiaires de l’année dernière. Les questions sur les modalités de stages, les logements, la vie à l’étranger, les possibilités de voyages, les rapports de stages ont trouvé leurs réponses pendant la rencontre organisée par Asya Movsisyan, responsable du service Stage, Insertion professionnelle et Alumni de l’UFAR.  


Pour certains étudiants, ce stage est le premier pas dans la vie professionnelle, d’autres cherchent une diversification et internationalisation d’expérience dans leur parcours, mais tous ont de grandes attentes de leurs séjours : « Je travaille déjà dans l’organisation d’événements ici à Erévan, pendant mon stage à Nice je m’occuperai de l’organisation de spectacles et de concerts au Palais Nikaïa, c’est tout à fait mon domaine, je vais pouvoir gagner une expérience internationale et ensuite l’utiliser dans mon travail en Arménie », nous raconte Liana Davtyan (faculté de Marketing). Pour Milena Avetisyan, étudiante en faculté de Gestion, ce sera le premier stage vraiment professionnalisant : « Je vais travailler dans la Câblerie Daumesnil à Paris, sur la gestion de la production et je serai rattachée au département d’achats. C’est une belle possibilité d’acquérir des compétences dans mon domaine mais aussi de faire un échange interculturel ». Suzanna Arabyan (faculté de Droit) accorde aussi une importance particulière aux relations interculturelles : « Le stage à la Maison des Droits des Enfants et des Jeunes à Toulouse me permettra de découvrir le monde professionnel français et la culture de travail française, cette expérience à l’étranger est vraiment enrichissante pour les ufariens ».    
Pour la plupart des étudiants c’est également le premier séjour plus ou moins long à l’étranger : « C’est la première fois que je pars à l’étranger pour 2 mois mais le fait de partir avec d’autres étudiants minimise le stress. En même temps, les stagiaires de l’année dernière nous donnent des conseils intéressants et partagent leurs bons plans », avoue Vera Hakobyan (faculté de Finances) qui va faire son stage au Cabinet Terziyan à Paris et qui souhaite découvrir le système d’assurance français pour développer ce domaine en Arménie. Pour Mariam Grigoryan, étudiante en gestion, c’est le premier séjour en France qu’elle attend avec impatience car elle adore découvrir de nouveaux pays : « J’adore faire de nouvelles connaissances, découvrir de nouvelles villes, je suis impatiente de partir. En plus, l’entreprise où je vais faire mon stage (DALKIA à Lyon) est très engagée écologiquement, c’est quelque chose qui me passionne, j’ai beaucoup d’attentes ».


Nous espérons que toutes les attentes de nos étudiants seront comblées et leurs souhaitons bon courage et bon voyage !


Rappelons que la réalisation de ces stages est possible grâce aux partenaires de l’UFAR que nous remercions chaleureusement : l’Union générale arménienne de bienfaisance – UGAB Paris et UGAB Lyon, le SOS-Arménie Côte d’Azur (Nice), la Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-Arménienne - CCIFA Marseille, l’Amicale des Arméniens de Toulouse-Midi-Pyrénées, la Fondation Miassine (Genève) et le WBI (Bruxelles).