Chaire Senghor

Mission du réseau international

Créé en 2003 à l’initiative du Recteur Michel Guillou (Jean Moulin Lyon 3), le réseau international des chaires Senghor de la Francophonie a pour vocation de mailler les territoires francophones afin de former à la francophonie institutionnelle, mais aussi d’observer et de travailler de manière indépendante sur la Francophonie.

Dans ses statuts le Réseau se donne quatre missions :

  • Diffuser un enseignement de base sur l’histoire, la géopolitique, et les institutions et les coopérations de la Francophonie.
  • Produire de la recherche sur l’objet « francophonie ».
  • Animer un débat d’idées sur le monde francophone et son évolution.
  • Favoriser la coopération entre partenaires francophones.

Aujourd’hui fort de 18 chaires et de deux observateurs, le réseau est présent en Afrique, Amérique, Asie et Europe.

Site web du réseau international de la Chaire Senghor

 

Chaire Senghor d’Arménie

Depuis sa création, en mars 2011, la Chaire Senghor d’Arménie a parmi ses objectifs la recherche francophone et la coopération universitaire francophone. Dans cette optique, elle réalise des cycles de conférences, souvent internationales, avec des thématiques croisées et une dimension juridique, reflétant l’orientation vers le droit de la Chaire Senghor, spécialisation validée par le Réseau international des chaires Senghor de la Francophonie.

Cette Chaire est composée de trois personnes.

  • Un titulaire, le Pr. Jean-Marc Lavest, recteur de l’Université
  • Une coordonnatrice, Mme Garine Hovsepian, doyenne de la Faculté de droit
  • Une assistante, Mme Olya Harutyunyan, du service de la scolarité

Actions

Parmi ses différentes actions pour la francophonie nous pouvons relever :

  • La coopération avec les institutionnels arméniens lors de la venue de délégations francophones
  • Les cours de français pour les enseignants et le personnel de l’UFAR
  • L’encouragement à l’apprentissage du français dans les écoles
  • Le renforcement de l’apprentissage du français au sein de l’Université
  • La mobilisation du réseau des Alumni de l’UFAR
  • Le MOOC francophonie 2016 (permettant la validation des acquis pour les étudiants. Environ 130 étudiants ont terminé le MOOC, plaçant l’Arménie comme le pays le plus actif dans sa participation pour le MOOC)

Concernant les cycles de conférences, plusieurs thématiques croisées avec le droit ont été abordées depuis la dernière année scolaire dont :

  • Les différences entre les marques.
  • La gestation pour autrui: l'expérience de la France, la Géorgie et l'Arménie.
  • Les problèmes et défis de la gouvernance d’entreprise en Arménie
  • La contrefaçon des médicaments et propriété intellectuelle
  • La conférence sur le contrôle du pouvoir parlementaire
  • L’engagement citoyen dans le soutien à la prévention au risque naturel
  • L’E-réputation : Croisement entre le droit et le marketing

Les résultats obtenus par ces conférences sont satisfaisants. Elles ont permis entre autre la coopération régionale entre l’Arménie et la  Géorgie, l’interdisciplinarité, la comparaison du droit dans les différents pays, le développement de la recherche mais aussi une forte croissance de l’intérêt des étudiants pour le projet.