• Annuaire des anciens
  • Stage
  • Etudiants
  • Marche commémorative au Mémorial du Génocide des Arméniens
  • E-reputation
  • Vie culturelle
  • Bibliotheque
  • Alumni
  • Vie culturelle 2
  • CE
  • UFAR hiver

Bourses et aides sociales

Bourses et aides sociales aux étudiants de l’UFAR

L’UFAR est fortement engagée dans les aides aux étudiants et soutient les familles bien au-delà du cadre règlementaire, avec notamment l’appui de l’Ambassade de France en Arménie, de l’UGAB, de l’AAAS (l’action d’aides sociales arméniennes) et de l’Union des avocats francophones.

 

Un cadre règlementaire

Il existe un cadre règlementaire en Arménie sur la nécessité d’intégrer au sein des établissements d’enseignement supérieur une dimension d’aide au financement des montants de frais de scolarité. Le texte de référence se trouve dans la loi de 2004 sur l’enseignement supérieur et post universitaire de la république d’Arménie et notamment son article 6.4.1 qui précise que : « L’établissement d’enseignement supérieur en se fondant sur le mérite académique et selon le groupe social récompense les frais de scolarité d’au moins 10% d’étudiants effectuant des études payantes à hauteur d’au moins 7% du budget généré par les frais de scolarité. »

 

UFAR

Il existe à l’UFAR deux processus d’attribution des aides aux étudiants et leur famille :

  • Un premier mécanisme d’aide au mérite, qui chaque semestre permet aux meilleurs étudiants, toute formation confondue, de bénéficier d’une réduction de 25, 50 ou 100% des droits de scolarité du semestre suivant. En 2016, plus 140 étudiants ont bénéficié des aides sur critère académique.  
  • Un second mécanisme concerne les aides sur critères sociaux. Une commission examine chaque dossier et plusieurs critères sont regardés, notamment la situation économique de la famille, les étudiants orphelins de père ou de mère, les handicaps ou les situations liées à la guerre, l’origine géographique des familles, les personnes à charges, voire le nombre d’enfants étudiant à l’Université. Cette année 65 étudiants et leur famille ont bénéficié de ces aides.

Pour l’année 2016-2017, le conseil d’administration a voté une enveloppe globale des aides aux étudiants et leur famille à hauteur de 10% du budget de l’université (minimum 7% demandé par la loi) pour un volume total d’étudiants de 20% (minimum 10% demandé par la loi).